Un peu d’histoire…

1921 : Vote de la Loi sur les ASBL.

1950 : Bruxelles – naissance de la 1ère MJ. Sa mission est de mettre à disposition de la jeunesse un centre d’accueil, des salles et des activités récréatives et éducatives.

1955 :  Naissance de la «Fédération Belge des Maisons de Jeunes et de la Culture ».

1965 : Remise en question de la logique occupationnelle + réflexion autour de la responsabilité des jeunes dans la gestion de ces associations + affirmation de la volonté de confier la responsabilité des MJ à des professionnels de l’animation.

1971 : Vote de l’Arrêté Royal qui définit les critères d’agrément des Maisons de Jeunes en cohérence avec l’idéologie de terrain.

1979 : Modification de l’AR de 1971 pour y inclure les Infor Jeunes et les Auberges de Jeunesse. Ces trois types d’associations ( MJ, IJ, AJ) reçoivent alors l’appellation « Centres de Jeunes »

Années 80’ : Crise socio-économique et mutations sociétales -> les MJ diversifient leurs projets mais restent des lieux de « résonance culturelle ».

Années 90’ : Sentiment général d’insécurité. Enjeux pour les MJ -> la citoyenneté, la solidarité. Orientation vers les valeurs et enjeux de l’éducation permanente. Lutte contre toute dérive d’instrumentalisation sociale, voire sécuritaire.

2000 : Vote du Décret déterminant les conditions de reconnaissance et subventionnements des MJ, des CRH (Centres de Rencontre et d’Hébergement) et des CIJ (Centres d’Information des Jeunes) ainsi que leurs fédérations.

Refinancement du secteur + réaffirmation appuyée des principes d’éducation permanente + reconnaissance du travail pédagogique des Centres.

2008 : Vote du Décret Emploi modifiant celui de 2003 -> définition des conditions de subventionnement de l’emploi dans les secteurs socioculturels -> financement accru des emplois.

2011 : Début d’un processus d’évaluation du décret CJ, du Décret Emploi,…